BIEN ORIENTER MA CARRIERE
Activmedia vous accompagne

Bien orienter ma carrière

DES DÉBOUCHÉS POUR TOUS DANS LE NUMERIQUE

Le Bassin d'emploi
en PACA et ailleurs

Le secteur et les métiers du numérique offrent des débouchés nombreux et pour tous, femmes et hommes, scientifiques ou pas du tout, très diplômés ou moins.

Si dans les grandes entreprises, les recrutements se font souvent à Bac+5, les PME (petites et moyennes entreprises) peuvent recruter à Bac + 2 ou 3 tout comme les organisations, associations et collectivités qui embauchent aussi pour mener à bien leur transformation numérique.

En dehors du numérique, tous les secteurs ou presque : banque, assurances, santé, énergie, industrie, milieux associatifs et administrations … sont concernés.

Certains postes et profils – sont également accessibles après une formation courte de quelques mois, dans le cadre d’une reconversion par exemple. Ces formations sont souvent réalisées dans le cadre de partenariats avec Pôle Emploi (POE – préparation opérationnelle à l’emploi). On peut ainsi par exemple accéder à certains postes de développement web (création de sites, d’applications …).

→ Quelques chiffres clés pour vous présenter le secteur et les opportunités de carrière qu’il représente !

UN SECTEUR DYNAMIQUE

Le numérique en 2018 c’est

 447 000 salariés / 56,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires en croissance de 4,2 % pour 2018 / 28 000 entreprises

Ces chiffres concernent uniquement les entreprises de service du numérique, entreprises de conseil en technologies, éditeurs de logiciels. Ils ne comprennent pas les emplois du numérique dans les associations, organisations et entreprises non numériques.

 

UNE PÉNURIE DE COMPÉTENCES

Selon la Commission européenne (Digital Skills and Jobs coalition), la pénurie de collaborateurs dans le numérique en Europe s’élèvera à 756 000 personnes en 2020.

Selon France Stratégie et la Dares (organismes d’études dépendant respectivement des services du Premier ministre et du ministère du Travail),
de 170 à 212 000 postes (selon les scénarios) seront à pourvoir d’ici 2022 en France.

 

UN SECTEUR QUI RECRUTE

60 000 cadres devraient être recrutés pour 2018 dans les entreprises du secteur numérique soit 17 % de plus qu’en 2017.
Et ces chiffres ne tiennent pas compte des besoins de tous les autres secteurs d’activité utilisateurs de compétences numériques !

Dans le secteur Activités informatiques et services d’information, la dynamique de recrutement dure depuis 30 trimestres consécutifs. La croissance de l’emploi, en accélération, est de 5,5% (contre 1,2% dans le reste de l’économie)


Source : https://talentsdunumerique.com/le-numerique/metiers-avenir
Bipe (Cabinet de conseil en stratégie et études – exploitation de données Acoss et Insee), Commission Européenne, Dares, France Stratégie, Syntec Numérique, Opiiec (observatoire d’étude des métiers et formations de la branche Ingénierie, Étude et Conseil, Numérique, Métiers de l’événement).

CHOISIR SON METIER

Fiches métiers dans le numérique

Webdesigner

Le webdesigner est amené à travailler à la définition de l’environnement marketing d’une marque. Cela se traduit par une étude des valeurs de l’entreprise, qui doivent transparaître dans la création d’une charte graphique adaptée à la culture de l’entreprise. Cela comprend notamment le choix d’une police de caractère, la définition d’un code de couleur, ainsi qu’un développement de cette stratégie marketing sur tous les supports de l’entreprise, notamment à destination de la clientèle ou d’un type de public en particulier.

Quel salaire et combien gagne un webdesigner ?

Le salaire d’un webdesigner junior ou débutant peut varier, entre 1800 et 2000 euros mensuel. L’expérience s’acquiert rapidement et peut faire monter le salaire autour de 3000 euros pour un webdesigner confirmé. Les postes à haute responsabilité peuvent faire évoluer le salaire annuel de 45 à 50 k€.

Quelles sont les entreprises qui peuvent recruter un Webdesigner ?

La plupart des secteurs sont conscients des avantages d’une présence sur internet, le webdesigner est donc un métier particulièrement sollicité dès qu’une entreprise ou un organisme ressent le besoin de créer un site web. Le webdesigner peut également travailler en freelance et proposer d’autres services en fonction de ses compétences : infographie, intégration web, développement spécifique…

Designer UX

Le designer UX crée et conçoit des contenus de plateformes de site web de qualité pour des entreprises. Il cerne le besoin utilisateur, identifie la cible du contenu demandé, définit et décèle les problèmes qui peuvent se poser. Il est essentiel qu’il caractérise au plus près les objectifs marketing et visuels du projet. Pour ce processus de création, le designer UX a des étapes importantes à prendre en compte : les données techniques, la phase de recherche et d’exploration (identité, formes, usages, fonctions), et la phase de création (idéation, design visuel et graphique). La multiplicité des supports à prendre en charge est un nouveau challenge que doit relever le designer UX. En effet, il est essentiel que le produit fini soit agréable à utiliser, à visualiser et à appréhender, que ce soit sur ordinateurs, tablettes ou smartphones.

C’est un véritable défi créatif, tant au niveau visuel qu’ergonomique. Il faut que son travail soit beau, pratique et facile d’utilisation”

uxdesign.png

Quel salaire et combien gagne un designer ux ?

Le salaire peut débuter aux alentours de 2 500 euros et évoluer après quelques années d’expérience à 3 000, 3 500 euros, dans une grande entreprise ou une agence web réputée.

Quelles sont les entreprises qui peuvent recruter un Designer UX ?

Ce métier en plein essor trouve des débouchés dans les agences web, les agences de design. Le recrutement se fait aussi dans de grandes entreprises, des start-ups du secteur de la communication et des multimédias. Toutes les agences de communication développent des postes de designer UX.

Intégrateur Web

integrateur-web.jpg

L’intégrateur web travaille sur internet, souvent dans des agences digitales, des sociétés d’informatique ou encore en free-lance. Il peut également exercer son métier directement chez le client. Son métier consiste, comme son nom l’indique, à intégrer des images, textes et autres contenus dans un site internet, le tout conformément aux maquettes qu’il aura préalablement reçues. Son rôle consiste donc à transposer les idées graphiques de son équipe en contenu statique du futur site web.

 Quel salaire et combien gagne un intégrateur web ?

Le salaire mensuel brut d’un intégrateur se situe entre 35 000 et 40 000 euros en moyenne.

Quelles sont les entreprises qui peuvent recruter un Intégrateur web ?

L’intégrateur web a la particularité de pouvoir travailler à son compte de son domicile. Il peut également être employé au sein d’agences digitales ou de communication, d’entreprises d’informatique ou également directement chez le client.

Infographiste

Un infographiste travaille à définir l’environnement marketing d’une entreprise, d’une marque, etc. Il doit donc étudier les valeurs mises en avant par son employeur et les faire transparaître dans la charte graphique. Il doit donc faire un ensemble de choix visuels et mettre en place une stratégie marketing sur l’ensemble des supports de communications de la marque.

Quel salaire et combien gagne un infographiste ?

Un infographiste en début de carrière perçoit en moyenne un salaire compris entre 1800 et 2000 euros par mois. Avec l’expérience, qui s’acquiert assez vite dans ce domaine, il peut prétendre à 3000 euros mensuels. Ces montants peuvent varier en fonction de la taille de l’entreprise.

Quelles sont les qualités et compétences nécessaires pour être embauché en tant que infographiste ?

Le travail de l’infographiste étant souvent lié au numérique, il doit être au courant des dernières nouveautés et avancées dans ce domaine. Donc, il se tient sans cesse informé. Afin de fournir une prestation la plus adaptée qui soit, il doit avoir de bonnes connaissances sur l’environnement de marque des entreprises. Enfin, il est naturellement sensible à l’art et aux arts graphiques en particulier.

Quelles sont les entreprises qui peuvent recruter un Infographiste ?

Toutes les entreprises et les marques ayant besoin d’un visuel.

Rédacteur Web

Comme les nombreuses professions relevant du web et des nouvelles technologies (e-marketer) :
• Analyse le comportement des internautes.
• Effectue une veille stratégique sur les concurrents et les partenaires potentiels
• Négocie l’achat d’espaces médiatiques
• Analyse les retombées des stratégies marketing mises en place afin de les corriger et de les optimiser
• Met en place les outils de marketing adéquats afin de faire de l’internaute un e-consommateur

“Le webmarketeur est amené à travailler très étroitement (voir à reprendre une partie des missions) avec les développeurs web, les community managers et le service communication.”

Quel salaire et combien gagne un webmarketeur ?

Un webmarketer junior peut être rémunéré entre 25 000 et 30 000 euros bruts annuels. Après quelques années d’expérience, le salaire varie entre 30 000 et 35 000 euros bruts par an. Il peut monter beaucoup plus haut avec l’expérience et la spécialisation.

Quelles sont les entreprises qui peuvent recruter un Webmarketeur ?

Les métiers du webmarketing se retrouvent dans toutes les entreprises, de la PME à la multinationale, dès l’instant où elles s’intègrent dans l’économie du Web. Le webmarketer peut aussi être recruté au sein d’une agence de conseil ou de communication, pour laquelle il effectuera des missions et des campagnes chez différents clients.

Webmarketeur

Comme les nombreuses professions relevant du web et des nouvelles technologies (e-marketer) :
• Analyse le comportement des internautes.
• Effectue une veille stratégique sur les concurrents et les partenaires potentiels
• Négocie l’achat d’espaces médiatiques
• Analyse les retombées des stratégies marketing mises en place afin de les corriger et de les optimiser
• Met en place les outils de marketing adéquats afin de faire de l’internaute un e-consommateur

“Le webmarketeur est amené à travailler très étroitement avec les développeurs web, les community managers et le service communication.”

Quel salaire et combien gagne un webmarketeur ?

Un webmarketer junior peut être rémunéré entre 25 000 et 30 000 euros bruts annuels. Il peut monter beaucoup plus haut avec l’expérience et la spécialisation.

Quelles sont les entreprises qui peuvent recruter un Webmarketeur ?

Les métiers du webmarketing se retrouvent dans toutes les entreprises, de la PME à la multinationale, dès l’instant où elles s’intègrent dans l’économie du Web.

Community Manager

community-manager.jpgLe métier de Community Manager est assez récent. Son rôle diffère également, suivant s’il est intégré à l’entreprise ou s’il travaille en agence ou en freelance, pour le compte de ses clients. Les entreprises recrutent un Community Manager pour trois raisons principales : accroître la notoriété de la firme, acquérir de nouveaux clients et fidéliser les siens. Suivent la gestion de la relation client (CRM), le recrutement et le travail autour de la marque employeur.

Quel salaire et combien gagne un community manager ?

La rémunération des Community Managers est très hétérogène. 70% des professionnels en CDI gagnent entre 20 000 et 40 000 euros annuels. Les salaires sont également très variés pour les contrats en freelance : 48% facturent moins de 200 euros par jour de travail.

Quelles sont les entreprises qui peuvent recruter un Community Manager ?

Peu-à-peu, le community manager s’implante dans les sociétés. Au niveau du secteur d’activité, un gestionnaire de communauté sur trois travaille dans la communication ou les médias, et près de 20% dans une entreprise informatique. Le Community Manager exerce majoritairement en CDI.

Développeur Web

Le Développeur Web travaille au sein d’une agence de communication, en freelance, en SSII ou directement en entreprise. Son but est de développer des interfaces web adaptées pour son client. développeur-web.jpg

Quelles sont vos missions ? Les deux missions principales d’un développeur consistent à développer des fonctionnalités sur un site ou une application et à résoudre les bugs. Au quotidien, cela se reflète principalement par la rédaction de code (activité principale), de la recherche sur une documentation ou un moteur de recherche, de la rédaction de documentation technique, des phases de tests.

Quel salaire et combien gagne un développeur web ?
Le Développeur web touche en moyenne 47 900 euros par an en France, en salaire brut.Qualités et compétences nécessaires.

Quelles sont les qualités et compétences nécessaires pour être embauché en tant que développeur web ?
Le développeur web est amené à maîtriser de multiples outils et technologies au sein de projets parfois très différents. Que ce soit en équipe ou en freelance, le développement web nécessite des compétences diverses.
• Le développeur web doit être très rigoureux
• Il se doit d’être autonome
• Une solide culture web et des tendances internet
• Il doit connaître et maîtriser les principaux langages de développement web

Webmaster

Webmaster.png

Le métier de Webmaster est apparu dans le cours des années 90 avec l’arrivée de l’Internet commercial. Cette appellation regroupe des professionnels mais aussi des particuliers qui occupent cette fonction dans le cadre de leurs loisirs. La nature du travail est dans les deux cas très différente. Le webmaster en entreprise est un professionnel qui allie de multiples compétences dans un but : diriger un site Internet.

Quel salaire et combien gagne un webmaster ?
La rémunération d’un webmaster peut être très différente selon la taille et la nature du site qu’il administre. Il est compris en moyenne entre 1500 et 3000 euros bruts par mois.

Quelles sont les qualités et compétences nécessaires pour être embauché en tant que webmaster ?
Il coordonne généralement les activités de plusieurs professionnels. Il doit donc avoir des qualités relationnelles développées. Il doit être capable d’exprimer clairement ses demandes. Cela implique qu’il soit un bon communiquant. Il doit avoir des compétences à la fois techniques, rédactionnelles et graphiques. Il doit notamment maîtriser les langages PHP, Javascript HTML et Flash. Il doit également avoir des connaissances solides des logiciels de graphismes et des éditeurs de pages web: dreamweaver Photoshop, Illustrator.

Où aller après une carrière de webmaster ? Que faire après webmaster ?
Un webmaster peut évoluer vers des postes à responsabilité grâce à ses multiples compétences techniques et graphiques. Il peut s’agir d’un emploi de chef de projet ou de directeur technique. Il peut également s’orienter vers le graphisme.

DES CONDITIONS DE TRAVAIL ATTRACTIVES

93,2 % de CDI (contre 68,5 % pour les autres secteurs)

70,2% de cadres (contre 16,7% dans le reste de l’économie)

52 600 euros de rémunération brute moyenne (en temps plein)

 

DE RÉELLES OPPORTUNITÉS DE DÉVELOPPEMENT POUR LES FEMMES !

L’égalité femmes/hommes est un des enjeux du secteur.

Il y a 33% de femmes dans le numérique.

Mais elles représentent seulement 20% des ingénieurs et cadres d’études en informatique et seulement 16 % des techniciens d’études et développement en informatique. Il y a encore beaucoup à faire mais aussi beaucoup d’opportunités pour celles qui voudront les saisir !